Découverte d’un créatif (le retour)

(Presque) régulièrement, je vous invite à découvrir un créatif dont le travail m’intrigue, m’inspire, me surprend. Le dernier en date était Sergueï Spoutnik. En ce début d’année je voulais vous donner à lire et à découvrir Tristan Albert.

Tristan Albert: designer produit, graphiste et formateur

Salut Tristan, quel est ou quels sont tes métiers aujourd’hui ?

Bonjour Lydie ! En ce moment, je partage mon temps de travail entre deux activités principales.

D’un côté, je travaille dans un centre de formation pour adultes dans lequel j’essaie de transmettre un petit peu de ma passion pour le graphisme et le design en général.

De l’autre, je conserve un temps de travail variable durant lequel j’élabore des identités visuelles et des supports de communication pour mes clients de longues dates.

En parallèle, je mène des projets de design plus personnels, comme, par exemple, la création de jeux de société.

Et donc ton parcours professionnel ressemble à quoi ?

J’ai commencé mon parcours professionnel en 2005, dans une agence de design produit tout à fait singulière, l’Atelier d’Études de Formes, à Houilles. J’y ai appris énormément de choses aussi bien au niveau technique, qu’au niveau humain. 

Après cela, j’ai décidé de partir faire l’expérience de l’expatriation avec Ludivine, ma compagne, à Montréal, au Québec. J’ai adoré travailler et vivre là-bas et j’en garde un souvenir incroyable ! De retour en France, la vie m’a conduit chez Leblanc Illuminations, fabricant de décors lumineux pour l’espace urbain chez qui j’ai pu réellement développer mon parcours professionnel.

J’ai quitté Leblanc en 2017 pour me consacrer à mes activités actuelles.

Est-ce qu’il y a des personnes, des courants qui t’influencent artistiquement ?

Je suis avide de découvertes et très curieux donc difficile de citer des influences en particulier. Depuis mes études, je suis de près le travail de Ronan et Erwan Bouroullec dans ce qu’il a de conceptuel et de très proche du concret à la fois.

Officina collection, Magis ­ 2017 @Studio Bouroullec
Rennes & Chainette ­ 2018
@Studio Bouroullec
Fleurs ­ 2020
@Studio Bouroullec

Je crois vraiment que le travail du designer est avant tout une recherche d’équilibre entre concept, technique et fonction. Cela passe par le travail de la matière, les maquettes expérimentales, les prototypes.

Je pourrai aussi te dire que je suis très intéressé par les récents types de médias que sont les podcasts ou les streams, comme les productions de Qualiter, petite maison de production de podcasts (http://dequaliter.com/). J’y vois de nouvelles façons de débattre, de créer avec une liberté de ton (peut-être temporaire) qui n’existe plus dans les médias traditionnels.

Sur quels outils, logiciels travailles-tu principalement ?

Bloc-notes et crayon pour commencer, parce que j’ai du mal à réfléchir sur ordinateur. Ensuite, je travaille avec les logiciels graphiques habituels, principalement en vectoriel.

Et comme j’aime les maquettes, je fais souvent des pliages, des assemblages, des collages avec du papier et du carton.

Dans ton travail de tous les jours et ta création artistique tu es plutôt physique ou digital ?

Je dirai 50/50. Tout dépend du projet mais je crois que je passe toujours par un peu de physique avant d’arriver aux outils numériques.

Raconte-nous un peu l’histoire de Dino Diiig

DinoDiiig !, c’est le début de notre expérience familiale dans la création de jeux de société. Au départ, il y a eu l’idée d’Eliott, mon fils qui avait 8 ans à ce moment-là. Il est rentré de l’école en me parlant d’Hervé, un surveillant sympa et créatif que je croisais souvent à la garderie : « Tu sais Papa, Hervé, il a créé son propre jeu de société ! Tu crois qu’on pourrait faire ça nous aussi ? J’ai des idées, tu sais ! ».

Après avoir décidé de créer un jeu sur les dinosaures, Eliott s’est mis à relever tout un tas d’informations à la médiathèque en ayant en tête les futurs défis et questions qui composeraient son jeu.

De mon côté, j’ai réfléchi aux règles et à l’univers graphique du jeu. Petit à petit, essais après essais, proto après proto, notre jeu prenait forme.

Puis, les amis et connaissances ont adhéré au projet et ont souhaité acquérir leur propre jeu. C’est alors que nous avons eu recours au financement participatif pour fabriquer 200 exemplaires du jeu.

Aujourd’hui, il y a donc 200 familles qui jouent à DinoDiiig ! comme nous ! C’est drôle !

Et celle de Paléo Verso ?

Au mois de mars dernier, Ludivine et moi sommes allés présenter DinoDiiig ! au Festival des Jeux de l’Esprit, au Mans. Là, nous avons rencontré des professionnels du milieu qui n’ont pas été avares en critiques et en conseils. Cela nous a énormément motivé et nous nous sommes lancés dans la création de PaléoVerso, l’aventure de la fouille.

Notre objectif avec PaléoVerso est de créer un jeu plus accessible et dans lequel l’univers et les mécaniques sont intimement liées. 

PaléoVerso est donc un jeu de collection stratégique pour 2 à 6 joueurs, à partir de 6 ans et pour des parties de 30 à 45 minutes. Dans PaléoVerso, on incarne des paléontologues à la recherche d’espèces de dinosaures enfouies sous une zone de fouille. Pour remporter la partie, l’objectif sera de découvrir un maximum d’espèces complètes et de réussir à les exposer derrière les vitrines du prestigieux Museum d’Histoire Naturelle.

C’est quoi la suite pour ce projet ?

Aujourd’hui, nous pensons avoir atteint un bon équilibre dans le jeu et nous sommes prêts à le partager plus largement.

Dans un premier temps, il n’est pas question de l’auto-éditer, comme DinoDiiig !. Nous souhaitons tout d’abord contacter des éditeurs afin de pouvoir toucher plus de monde et nous concentrer sur les créations à venir.

Dernière question, tu as quoi sous le coude en ce moment ?

Pas mal de travail côté formation, d’autres idées ludiques aussi, mais chaque chose en son temps. Ma priorité, c’est de passer plein de temps avec ceux que j’aime !

Un grand merci Tristan de d’avoir pris le temps de me répondre !

Je vous invite à suivre son travail, à le contacter si vous êtes éditeur de jeu ou si vous en connaissez,

Tous les liens sont ici :

Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle pour recevoir des infos, des actualités, des conseils...

Une question, un besoin, un devis ?

Défiler vers le haut