Pendant toute la durée du confinement, l’animateur TV et gérant d’une agence de communication mancelle, Julien Sénéchal, a co-animé avec son fils Paul une pastille dédiée au commerce local et intitulée “Dans ma zone”.

Cette initiative personnelle m’a interpellée en tant que nouvelle communicante mais également en tant qu’ancienne libraire, nous avons donc fait une visioconférence avec Julien afin de comprendre comment et pourquoi était né ce programme.

Capture d'écran de " Dans ma Zone " de Julien Sénéchal

L’ historique de cette initiative de communication

Lorsque le confinement arrive en Mars 2020, Julien qui est un hyperactif se retrouve bien démuni, les tournages de ces émissions sont annulés et l’agence mise en pause forcée. Il décide donc de passer au bureau pour prendre son matériel et se rend alors compte du vide que représente la fermeture des commerces environnants et plus particulièrement des deux librairies qui l’entourent.

Un jour ou deux plus tard il se rend compte que les ventes sur internet explosent, Amazon en tête et se souvient d’une campagne de com’ intitulée “J’achète dans ma zone”. Murit alors l’idée d’un petit programme qu’il co-animera avec son fils Paul.

Il fait alors appel à ses contacts, son réseau et obtient rapidement des contributions des commerçants locaux. Les libraires de chez Récréalivres, Doucet et Bulle ainsi que le fleuriste (Atelier Armelle Alleton) jouent le jeu très vite et envoient leurs coups de cœur de chez eux. Ils seront rejoints par d’autres libraires mais également par des magasins de jeux et jouets, des masseurs etc…

C’est quoi le format ?

Étant donné que “Dans ma zone” est une initiative personnelle, Julien ne s’impose pas ou peu de contraintes, il n’y aura pas de régularité: c’est quand il en a le temps. Mais comme il reçoit régulièrement des vidéos, il publie à peu près tous les 2/3 jours.

Le programme est ouvert à toutes les activités même s’il a une affinité particulière pour les libraires.

En 2’15 ou 2’30 cela laisse du temps pour dire beaucoup de choses si le propos est correctement structuré. Pour l’animation (habillage et son) il a demandé un coup de main à ces collègues de chez Jean-Pierre et Jean-Pierre.

Pour le processus, il y a d’abord un temps d’écriture avec Paul puis le reste étant de la présentation classique. La famille Sénéchal fait le lancement et passe ensuite la main au commerçant.

L’enjeu est la mise en valeur du commerce local et de donner des coups de cœur aux gens peut importe où ils sont.

Et après ?

Son fils reprend l’école, c’est donc la clôture du programme sous sa forme originelle mais Julien espère bien pouvoir le faire évoluer.

Le prochain axe sera sûrement la spécialisation vers les librairies (peut-être uniquement BD) , proposer le format aux éditeurs. Ceci lui permettra de continuer et d’amplifier son travail d’animateur de rencontres et/ou de développer des supports sur des sujets plus longs sur le monde du livre.

Paul lui est un peu accro à la notoriété (il passe sa tête à ce moment de l’entretien), il s’est mis à faire des films et fait déjà son propre montage sur Adobe Première. J’ai hâte de voir ses créations parce que cet enfant est drôle, a la tête sur les épaules et est aussi créatif que son père.

En tout cas “Dans ma zone” était un beau programme, dynamique, avec une belle approche, sans prise de tête ou de calcul et avec pour simple volonté de mettre en avant le commerce de proximité. Il nous a fait nous rapprocher de nos commerçants autant que de constater le vide créé par leur absence physique. Serait-ce le monde de demain ?

Merci à Julien et Paul d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Dans ma zone de Julien Sénéchal Le Mans

Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle pour recevoir des infos, des actualités, des conseils...

Une question, un besoin, un devis ?

Défiler vers le haut